Accueil

Brasserie artisanale.

Notes préliminaires :

  • La SAS « La grenouille assoiffée » est fonctionnelle depuis août 2013. La mise en route administrative n’a pas été de tout repos mais nous sommes tout de même arrivés à nos fins.
  • La consommation d’alcool est évidemment un vice à pratiquer avec toute la modération qui convient. Nous présentons ici une activité de loisir, le brassage, qui a débouché sur une activité commerciale mais sans qu’il soit question pour nous de faire l’apologie des excès de boisson sous quelque forme que ce soit. La visite de ce site implique l’accord sans réserve du visiteur avec ce qui précède. Le visiteur devra, bien évidemment, être majeur. Les mineurs sont priés de cliquer ici ! ou alors ici !

Nous produisons des bières de spécialité, de fermentation haute. Cette fermentation confère à nos bières un goût plus rond que les classiques pils obtenues par fermentation basse.

Charte d’entreprise.

Rien ne nous oblige à nous soumettre au « Reinheitsgebot », la loi de pureté allemande de la bière éditée en 1516. Il nous plaît toutefois de nous rapprocher du point de vue exprimé à l’époque par Guillaume IV de Bavière.
Nous ne perdons évidemment pas de vue les préceptes plus anciens attribués à Philippe III de Bourgogne dit Philippe le bon qui décréta que le houblon devait remplacer tout autre produit conservateur pour la production de la bière.
Il en découle que nous nous engageons, suivant la voie tracée par nos illustres anciens, à n’utiliser, pour le production de notre bière que les produits de base suivants :

  • L’eau de VAHL LES BENESTROFF.
  • Le malte d’orge ou de blé, dans les différentes variétés proposées sur le marché.
  • Le houblon.
  • Et enfin, pour permettre la refermentation en bouteille, un peu de sucre.

En variante à l’ajout de sucre nous nous réservons la possibilité de  « sucrer » la bière mise en bouteille par une addition dosée de moût non fermenté qui comporte la dose de sucre nécessaire à la refermentation.

Nous n’aurons jamais recours à des adjuvants tels que épices, fruits ou extraits divers. Nous nous concentrerons sur l’art du brasseur, la combinaison de l’eau, du malt, du houblon et des levures.

Il nous plaît enfin d’ajouter à notre Charte une dernière contrainte, celle d’approvisionner, autant que faire se pourra, nos matières premières à proximité de notre brasserie, essentiellement à la Société des malteries d’Alsace à STRASBOURG, Groupe SOUFFLET, et à la Coopérative des houblons d’Alsace à HOCHFELDEN. L’objectif est ici double, limiter les transports, évidemment, mais aussi et surtout faire travailler les entreprises locales.

Élimination déchets / recyclage

Drêches

Les drêches sont les matières fibreuses récupérées après traitement du malt lors du brassage. Ces drêches sont évidemment comestibles et comportent encore un peu de sucre issu de la transformation de l’amidon.
Nous habitons un petit village lorrain dans lequel l’activité agricole reste une source de revenus pour certains foyers. Nous avons ainsi fait connaissance d’un voisin dont les vaches se régalent de ces céréales cuites et sucrées.

3405043

Bouteilles

Nous utilisons les bouteilles de 33 cl de type STEINIE (voir illustration). Évidement nous recyclons nos bouteilles. Nous avons longtemps lavé les bouteilles en retour par nos propres moyens mais ce travail était trop long. Une journée de travail nous permettait de récupérer tout au plus 300 bouteilles, pas intéressant. Depuis quelques mois nous travaillons donc avec une entreprise spécialisée dans cette prestation.

N’allez surtout pas penser que cette façon de faire présente un intérêt économique. En fait, si on ne regardait que les chiffres, nous aurions intérêt à déposer les bouteilles en retour dans la benne à verre !